contenu

content

Content of article

Introduction

Cette sourate composée de quarante-quatre versets tire son titre des diverses voies par lesquelles les anges montent vers Dieu et qui sont mentionnées aux versets trois et quatre.  Elle fut révélée à La Mecque et se concentre sur les fondements de la foi et, plus particulièrement, sur le Jour du Jugement.  Plusieurs des courtes sourates que l’on retrouve vers la fin du Coran décrivent divers aspects du Jour du Jugement et de la Résurrection, surtout parce que les mécréants de La Mecque rejetaient l’idée d’un Jour du Jugement et se moquaient du Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) en le mettant au défi de hâter la venue du châtiment si ce qu’il disait était vrai.

Dans la sourate précédente, le terrifiant bouleversement que connaîtra l’univers au Jour du Jugement fut décrit en détail.  La sourate les voies d’ascension se concentrent plutôt sur la psychologie de ce Jour fatidique, sur ce que connaîtra l’âme humaine comme tourment, comme peur et comme panique.

Versets 1 – 18  La vérité sur l’au-delà

      Quelqu’un [un mécréant] a demandé, de façon sarcastique, à ce que soit hâté le châtiment qui doit frapper les mécréants.  La vérité est que nul ne pourra le repousser, car il proviendra de Dieu Lui-même, le Seigneur des voies d’ascension (cette expression fait allusion à la grandeur de Dieu qui, partout dans le Coran, est appelé le Très-Haut).

      La sourate décrit la durée du Jour du Jugement.  Il faut garder à l’esprit que Dieu ne mesure pas le temps de la même façon que nous.  La durée du Jour du Jugement sera équivalente à cinquante mille années, telles que nous les connaissons en ce monde.  Tous les anges et l’Esprit remonteront vers Dieu, ce Jour-là.  La majorité des érudits musulmans s’accordent pour dire que l’Esprit est en fait l’ange Gabriel, car il est mentionné par ce nom dans d’autres passages du Coran. 

      Dieu conseille à Mohammed de faire preuve d’une belle patience (envers les mécréants). Ce châtiment, qu’ils estiment si éloigné, Dieu le voit tout proche.  Si un jour, selon Dieu, équivaut à cinquante mille ans de nos jours, alors le Jour du Jugement est certainement très proche.

      Ce Jour-là, de nombreux événements célestes auront lieu, dont certains furent mentionnés dans la sourate précédente.  Le ciel sera pareil à du cuivre fondu et les montagnes seront comme des flocons de laine. Et nul ami dévoué ne s’enquerra de son ami bien qu’ils seront à la vue l’un de l’autre.  Car le bouleversement, dans l’univers, sera si terrible que chacun sera totalement concentré sur le sort qui l’attend.

      Le coupable souhaitera pouvoir se racheter du châtiment de ce jour en livrant ses enfants, son épouse et son frère, même son clan qui lui donnait asile et tous ceux qui sont sur terre, si cela pouvait le sauver.  En aucun cas !  Ils n’auront aucune échappatoire. Car l’Enfer est un brasier appelant celui qui se détournait et qui fuyait la vérité, qui amassait des richesses et qui ne dépensait pas en charité.

Versets 19 – 35   Qualités des vertueux

Certes, l’homme a été créé impatient; quand un malheur le touche, il est agité, et quand un bonheur le touche, il devient avare. Cependant, cela ne caractérise pas ceux qui prient tout en étant constants dans leurs prières ni ceux qui réservent une partie déterminée de leurs richesses au mendiant et à l’indigent ni ceux, encore, qui croient au Jour du Jugement, qui craignent le châtiment de leur Seigneur – car vraiment, nul ne peut se sentir à l’abri du châtiment de son Seigneur – qui préservent leur chasteté en n’ayant de rapports qu’avec leurs épouses. Et cela ne caractérise pas, enfin, ceux qui gardent fidèlement ce qui leur a été confié en dépôt, qui respectent  leurs engagements, qui témoignent avec justice, et qui observent strictement leurs prières.  Ceux-là séjourneront au Paradis, comblés d’honneurs.

Versets 36 – 44   L’attitude des mécréants

 Dieu demande : « Qu’ont donc les mécréants à accourir vers toi, (ô Mohammed), le cou tendu, t’entourant à droite et à gauche, par groupes divers ? »  Ils tentent de s’asseoir assez près pour entendre ce que dit le Prophète, mais assez loin pour rire de lui, entre eux.  Chacun d’eux espère-t-il entrer dans le jardin des Délices ?  Mais non!  Ils savent bien que Dieu les a créés à partir d’une simple goutte de sperme, ce qui devrait suffire à leur faire comprendre que Dieu détient le pouvoir absolu sur eux et qu’Il peut donc les ressusciter à la fin des temps.  Comment, donc, s’imaginent-ils entrer au Paradis si ce n’est par l’accord de Dieu?

Dieu jure par Lui-même, i.e. par le Seigneur des levants et des couchants, qu’Il est capable de les remplacer par d’autres personnes meilleures qu’eux ; et nul ne saurait L’en empêcher.  Laisse-les donc (ô Mohammed) à leurs conversations futiles et à leurs divertissements jusqu’à ce que survienne le Jour qu’on leur a promis, ce Jour où ils sortiront en hâte de leurs tombes comme s’ils couraient pour atteindre un but précis, regards baissés et couverts d’humiliation.  Tel sera le Jour qu’on leur avait promis.

Commentaires