contenu

content

Content of article

Au début du 7e siècle, les deux plus puissants empires étaient l’empire byzantin[1] et l’empire persan.  En 613 et 614, ces deux empires se déclarèrent la guerre, dont l’issue fut une amère défaite des Byzantins aux mains des Persans.  Damas et Jérusalem tombèrent toutes deux aux mains de l’empire persan.  Dans la sourate intitulée Les Romains, le Coran affirme que les Byzantins connurent une grande défaite, mais qu’ils allaient bientôt connaître la victoire :

« Les Romains ont été vaincus sur la terre la plus basse; mais après leur défaite, ils seront à leur tour les vainqueurs, dans quelques années. C’est à Dieu qu’appartient le commandement, dans le premier cas comme dans le deuxième. » 

(Coran 30:2-4)

Ces versets furent révélés vers l’an 620, soit environ 7 ans après la sévère défaite des chrétiens byzantins aux mains des idolâtres persans.  Mais le verset affirme que les Byzantins seront bientôt victorieux.  Pourtant, Byzance avait été si lourdement vaincue qu’il semblait alors impossible que cet empire arrive à ne serait-ce que maintenir son existence.

En plus des Persans, les Avars, les Slaves et les Lombards constituaient eux aussi de sérieuses menaces à la souveraineté de l’empire byzantin.  Les Avars s’étaient approchés des murs de Constantinople et avaient presque réussi à capturer l’empereur lui-même.  Plusieurs gouverneurs s’étaient révoltés contre l’empereur Héraclius et l’empire était sur le point de s’effondrer.  La Mésopotamie, la Syrie, la Palestine, l’Égypte et l’Arménie, qui avaient auparavant appartenu à l’empire byzantin, étaient envahies par les Persans.  Bref, tous les pays environnants s’attendaient à voir l’empire byzantin s’effondrer.  C’est à ce moment que furent révélés ces versets coraniques, annonçant une victoire prochaine des Byzantins.  Peu de temps après cette révélation, l’empereur de Byzance ordonna que l’on ramasse tout l’or et l’argent contenus dans les églises afin de les faire fondre et d’en faire de l’argent qui allait servir à financer l’armée et la reconquête des territoires perdus.

Environ 7 ans après la révélation de la sourate Les Romains, en décembre 627, une bataille décisive eut lieu, près de la Mer Morte[2], entre l’empire byzantin et l’empire persan et cette fois, c’est l’armée byzantine qui, à la surprise de tous, défit les Persans.  Quelques mois plus tard, les Persans durent conclure un accord avec les Byzantins, accord qui les obligeait à restituer à l’empire byzantin les territoires conquis auparavant.  C’est ainsi que la victoire des Romains, prophétisée dans le Coran, vint à se concrétiser.

Un autre miracle de ces versets est un fait géographique que personne ne connaissait à l’époque.  Dans le troisième verset des Romains, il est dit que les Romains ont été défaits « sur la terre la plus basse ».  Les lieux où se déroulèrent les principales batailles (Damas et Jérusalem) se trouvent sur une grande étendue appelée la Vallée du grand rift.  Celle-ci est un ensemble géologique constitué d'une série de failles, de dorsales et de rifts s'étirant sur environ 6 000 kilomètres de longueur du nord de la Syrie au sud du Mozambique et de 40 à 

  1. On appelait également les Byzantins les Romains.
  2. The History of Persia (L’histoire de la Perse) Partie I: l’ancienne Perse, par Scott Peoples.
  3. (http://hypertextbook.com/facts/2000/SanjeevMenon.shtml)
  4. (http://www.elnaggarzr.com/index.php?l=ar&id=51&cat=6)


Commentaires