contenu

content

Content of article


« C’était, assurément, un homme unique et exceptionnel, qui a démontré, par son exemple, les vertus de l’humilité, de la compassion et de l’obéissance, le tout accompagné d’une véritable soif de justice et d’un appel, à tous les hommes, à n’adorer que le seul et unique Dieu de la création… Le message de Mohammed était, et demeure aujourd’hui encore, un message de paix, de miséricorde et de compassion. »

William W.  Baker, ancien professeur d’histoire ancienne et d’études bibliques, membre de l’Institut d’archéologie du Proche-Orient et de la société philosophique d’Oxford, dans son ouvrage intitulé

More in Common Than You Think (Plus de choses en commun que vous ne croyez), 1988 Defenders Publications. p. 6-7.

Chronologie de la vie du prophète Mohammed

570 C.E. Naissance du prophète Mohammed ﷺ.

610 C.E. Il reçoit la première révélation du Coran.

612 C.E. Le prophète Mohammed ﷺ commence à prêcher publiquement.

615 C.E. La communauté musulmane naissante est persécutée par les riches et les puissants de La Mecque.

622 C.E. Hijrah – soixante-dix familles musulmanes migrent à Médine et seront bientôt rejointes par le prophète Mohammed ﷺ.

624 C.E. La bataille de Badr – les musulmans obtiennent une éclatante victoire sur l’armée mecquoise.

625 C.E. La bataille d’Ouhoud – après une victoire initiale, les musulmans subissent une défaite.

627 C.E. La batailles des Tranchées – les musulmans repoussent leurs ennemis et défont l’armée mecquoise qui les assiégeait.

628 C.E. Un traité de paix est signé entre La Mecque et Médine.

630 C.E. La Mecque viole le traité de paix. Le prophète Mohammed ﷺ et son armée entrent dans La Mecque sans opposition.

632 C.E. Décès du prophète Mohammed ﷺ.

Les musulmans croient que Dieu a envoyé un prophète à chaque peuple et civilisation.  Certains de ces prophètes sont nommés, dans le Coran, et d’autres ne le sont pas.  Tel que mentionné dans la partie 1, sous les « Six articles de la foi », les prophètes ont tous transmis le même message, à savoir l’adoration exclusive de Dieu et l’obéissance au prophète envoyé.  Les musulmans croient que le prophète Mohammed ﷺfut le dernier prophète envoyé par Dieu à l’humanité.  Il était un descendant du prophète Ismaël, lui-même fils du prophète Abraham.  Il n’a jamais prétendu être Dieu ni posséder de pouvoirs divins.  Il n’a jamais exigé d’être révéré par ses compagnons ni réclamé une reconnaissance particulière.  Le message divin qu’il nous a transmis a été préservé jusqu’à nos jours et nous en discuterons dans la partie 4.  Les musulmans croient également que la venue de Mohammed ﷺ avait été prédite dans certains versets de la Bible, comme celui-ci:

« Je (Dieu) vais leur susciter un prophète comme toi (Moïse), l'un de leurs compatriotes.  Je mettrai Mes paroles dans sa bouche et il leur transmettra tout ce que Je lui ordonnerai. »
« Et moi (Jésus), je demanderai au Père de vous donner un autre Défenseur de sa cause, afin qu'il reste pour toujours avec vous. »

Mohammed ﷺ, dont le nom, en arabe, signifie « le loué », est né dans la ville de La Mecque, qui était alors un centre commercial important, situé en Arabie.  Il était le fils d’un jeune couple de la tribu de Qouraysh.  Son père, Abdoullah, décéda deux mois avant sa naissance et sa mère, Amina, quitta ce monde à son tour lorsqu’il avait six ans.  Ses parents venaient tous deux d’un milieu humble, mais noble.  Son grand-père, Abdoul-Mouttalib, était le leader virtuel de la communauté mecquoise et le gardien de la Ka’ba, cette structure cubique, à La Mecque, érigée par le prophète Abraham pour l’adoration de Dieu.  À la mort de son grand-père, il fut adopté par son oncle, Abou Talib, un homme bon et généreux, mais ayant peu de moyens financiers.  Le jeune Mohammed ﷺdut donc travailler pour gagner sa vie.  Il travailla d’abord comme berger, puis comme assistant pour les caravanes commerciales de son oncle, ce qui lui donna l’occasion de voyager jusqu’au nord de l’Arabie et en Syrie.  C’est au cours de ces voyages qu’il développa des habiletés au niveau des transactions commerciales.  Ces habiletés furent plus tard remarquées par Khadija, une riche femme d’affaires qui était veuve.  Elle embaucha Mohammed ﷺpour diriger son entreprise commerciale.  Par la suite, elle l’épousa; elle avait alors quarante ans, tandis qu’il en avait vingt-cinq.  Ensemble, ils eurent six enfants : deux garçons, qui moururent en bas âge, et quatre filles.  Leur mariage dura vingt-cinq ans, soit jusqu’au décès de Khadija.  Ce fut un mariage exclusif, malgré le fait qu’à l’époque, et au sein de cette société, épouser plusieurs femmes était une pratique culturelle répandue.

Des années durant, il pratiqua la méditation dans une grotte située au Mont Hira, en banlieue de La Mecque.  C’est à cet endroit, à l’âge de quarante ans, qu’il entendit, pour la première fois, une voix s’adresser à lui :

« Lis : au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme (à partir) d’un caillot (de sang). Lis!  Ton Seigneur est le Très Généreux, qui a enseigné par la plume, a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas! »

(Coran 96:1-5)

C’est ainsi que débuta la révélation de Dieu au prophète Mohammed ﷺ, qui se fit par l’intermédiaire de l’ange Gabriel.

Les notables de La Mecque furent très contrariés par ce nouveau message qui rejetait en bloc leur adoration des idoles.  La plupart des premiers Mecquois à se convertir à l’islam, issus des classes plus pauvres de la société, furent séduits par le message de justice et d’égalité de cette religion.  Mais les puissants leaders de La Mecque les persécutèrent et les torturèrent sans relâche.  Après des années d’abus et d’oppression, le prophète Mohammed ﷺenvoya certains d’entre eux en Abyssinie, où ils furent accueillis par le roi, un chrétien juste et bon.

L’an 620 fut marqué par le chagrin, pour Mohammed ﷺ, qui avait alors cinquante ans.  Cette année-là, il perdit à la fois son épouse et son oncle, Abou Talib.  Sans la protection de son oncle, qui jouissait d’une certaine autorité, à La Mecque, il se tourna vers d’autres villes pour y trouver soutien et refuge.  Finalement, les habitants de Médine invitèrent les musulmans à venir vivre chez eux et les accueillirent comme des membres de leurs propres familles.

À Médine, le prophète Mohammed ﷺécrivit une charte garantissant les droits de tous les résidents et conclut des traités avec toutes les tribus et villes environnantes.  Nul ne fut jamais forcé de se convertir à l’islam.  Au cours des années qui suivirent, plusieurs batailles eurent lieu, jusqu’à ce qu’une trêve soit conclue à Houdaybiya.  Lorsque cette trêve fut violée, le Prophète ﷺse rendit à La Mecque avec son armée.  Puis, plutôt que de chercher à se venger en pillant la ville, il accorda l’amnistie aux Mecquois.  Quant à ces derniers, une partie d’entre eux accepta l’islam.

Commentaires